Retex CorsicaStan 04


 

19 Mars 2018

17:01 Je suis au bureau, je reçois un message du commandement BlueForce. J’ai RDV à  20:00 pour rencontrer un pax et boire un verre. Une fois sur le lieux du RDV, un message annonce que le lieux n’est pas sur. Pourquoi donc ?

Changement de plan, on revient donc au RDV initial qui se trouve être un cinéma.

J’ai la photo d’un patch pour reconnaitre mon contact, j’entre et repère l’homme qui m’attend café à la main le regard affuté.

Quelques banalités plus tard il me conseille un jeux d’arcade qui se trouve au fond du hall, je vais donc dans cette direction. La surprise ne s’est pas fait attendre, l’ordre de mission est entre mes mains. sur les conseils de l’homme en question je rentre chez moi. Sur le chemin la tension est encore présente, je pense que je suis suivi …


12 Avr 2018

14:45 L’équipe est au complet le matériel chargé dans le van. Les blagues fusent pendant que la pluie nous accompagne sur le trajet, l’ambiance est bon enfant mais je garde en tête que pour moi l’opération a démarrée depuis quelques semaines, le reste de l’équipe est prête à donner le maximum. Je suis donc serein.

18:00 Nous approchons du ferry. Des silhouettes sont suspectes, je reconnais quelques membres de la Blues Forces , nous y sommes presque, comme nous ils sont conditionnés pour l’aventure. La nuit dans le bateau sera courte, agitée, les suspicions se mettent en marche la méfiance est de mise.


13 Avril 2018

00:45 Une mission arrive sur mon portable, il est tard j’attends demain pour la partager avec mes coéquipiers. Ils profitent de leur sommeil je compte sur eux pour être les meilleurs.


13 Avril 2018

7:20 Après un petit déjeuner approximatif, nous voici dans le véhicule accompagné du photographe et du Caméraman rencontrés sur le ferry nous prenons un verre dans un bar et profitons du paysage.

13:30 L’heure du RDV approche nous nous y rendons à pied. Le contact est déjà sur place. A la première approche je suis méfiant, la photo ne correspond pas vraiment à la personne en face de moi. L’équipe est en place prête à intervenir en cas de besoin, je reste calme. Le contact enlève sa casquette et ses lunettes c’est bien lui ! même si la couleur de cheveux à changer.

14:45 Nous avons à présent un ticket pour infiltrer une réunion secrète de l’ennemi, l’équipe assure le décrochage nous fonçons au QG je dois faire le debriefing.

16:30 le Briefing est terminé j’ai l’ordre de me rendre à cette fameuse réunion avec un de mes hommes. Le contact est là mais il semble avoir un souci de véhicule, on l’embarque donc pour se rendre sur un second point de RDV perdu dans les terres. L’ennemi est en nombre, lourdement armé. La réunion commence aprés 01h d’attente…

18:40 retour au QG nous avons des informations sensibles sur les projets des Agriatis et pour cela notre contact a perdu la vie, abattu sous nos yeux. Ce sont clairement des fanatiques, l’argent n’est pas leur motivation.

21:30 Nous sommes renvoyés en mission à la toute dernière minute. Des informations recueillies par les services de renseignement de la BlueForce nous ont conduit à une villa perdue dans les hauteurs de Bastia. Les hommes qui devaient assurés notre infiltration sur les lieux ont été abattus à l’entrée.Le sang et les impacts sur le pare brise témoignent de la violence des Agriatis. Ils avaient juste fais une erreur sur le code à l’entrée. Nous sommes Atlas et moi privés de nos chaussures, attachés et cagoulés… la pièce est étroite, la seule porte de sortie est piégée. Nous sommes fait prisonniers. la mission tourne mal.


14 Avril 2018

05:00 Atlas et moi sommes de retour au QG il est l’heure de se préparer les minutes s’écoulent rapidement. Les Heracles sont au complet, lourdement équipés et prêts à toutes les situations. La mission de la veille annonce des affrontements intenses.

07:10 La BlueForce embarque sur les bateaux, chaque Squad Leader compte sur la présence de leurs hommes et repasse en mémoire la mission à accomplir. Les Heracles sont face à moi, chaque opérateur scrute le matériel de l’autre, tout est Ok. La plage du Lotu approche les hommes se préparent au débarquement…

8:10 Le débarquement est ok tout le monde est là. Nous sommes en poste au point de largage initial du Fret de combat mais nous avons un problème, les vents ont dévié le point de chute de presque 2km. Les Usar calculent l’itinéraire, les Heracles eux scrutent le maquis et sécurisent la zone. Attention des détonations résonnent au loin les combats semblent violents.

10:50 Nous avons récupéré le Fret, avec le leader des Usar nous ajustons le repli à la F.O.B. nous prenons donc le littoral seule zone safe vu le terrain compliqué. Problème! Nous avons un bléssé on stationne quelques minutes pour faire le point. Les Heracles ont pris position pour sécuriser la zone pendant la mise en place des premiers soins. Le blessé reprend des couleurs on décolle dans 10 mn…

12:35 De retour a la F.O.B nous faisons le point sur le fret rapporté, le blessé se repose et je débrieffe avec le QG de notre mission. RAS tout s’est parfaitement passé.

13:50 La chaleur et l’éffort imposent une hydratation régulière mais l’eau se fait rare on commence le rationnement. les hommes sont inquiets, les leaders eux réfléchissent déjà au ravitaillement…

15:00 une rencontre est organisée par la RATS entre le QG et le chef du village nous servons d’escorte. Espérons que nous trouverons un terrain d’entente. La zone est calme mais les hommes sont tendus.

16:00 le QG fait le tour des hommes et prend la température avec les Squad Leader rentrés de mission. La fatigue et le manque d’eau mettent tout le monde à cran. Le commandement a réussit une négociation simple, avoir de l’eau contre du sucre. Les villageois ont notre eau et nous avons leur sucre, le Deal est parfait, la soif guide notre choix c’est décidé la F.O.B. sera déplacé dans 20 minutes.

16:40 Nous sommes sur le village. les hommes étanches leur soif, des informations nous parviennent de nos services de renseignement. Un bâtiment stratégique des Agriatis est à notre porté on y signale la présence d’eau en quantité et d’une batterie Sol Air. Voilà une information qui confirme les renseignements recueillis par les Heracles et qui pourrait affranchir la BlueForce de l’appui du village. On accroche notre équipement de combat les Agriatis ne se laisseront pas faire.

19:30 La zone de combat est calme, nous avons réussi à prendre position. Le terrain qui me fait face est recouvert de munition jusque dans la multitude de trou de mortier. J’entends encore les détonations de grenade et l’odeur de combustion des fumigènes est toujours aussi présente dans l’atmosphère. Mais ce qui marque la réussite de notre assaut reste l’appui aérien, Les Dalton Fury ont assuré, la victoire est totale. Mais pour combien de temps ? J’ai la satisfaction d’avoir chassé l’Agriati jusqu’au coucher du soleil les hommes eux ont fait le plein d’adrénaline.

20:40 La BlueForce est au repos, quelques unités sont encore en déploiement. RATS et Dalton Fury manquent à l’appel c’est dommage nous avions envie d’échanger sur les moments forts de nos journées respectives. Les flammes réchauffent les rations, quelques discussions résonnent ici et là autour du camp. Les Heracles échangent rapidement avec les DeltaCorp et les Spart sur la victoire fraichement gagnée et les expériences passées. La fatigue nous gagne, presque 4 heures de combats acharnés pèsent à présent sur les muscles et le moral. La nuit sera courte mais le repos sera là.

15 Avril 2018

7:20 La nuit a été froide, le sol inhospitalier. Les hommes replient les tarps, les conversations se multiplient entre les différentes nationalités présentes. La BlueForce galvanisée des victoires de la veille prépare un dernière assaut pour délivrer la Corse du fanatisme des Agriatis. Les troupes se ravitaillent en eau, en munitions et en rage de vaincre. L’ennemi est lui aussi prêt a en découdre. Du camp nous avons un visuel sur le QG des Agriatis la distance à couvrir est faible la marche va devoir être rythmée. Le signal est donné la colonne se met en route dans 5 mn les Heracles vérifient leurs équipements souillés des terres de la veille propulsées par les mortiers. Les Delta corps et les Spart sont déjà sur la ligne de départ.

8:40 Les Heracles ont pris positions dans une bergerie à quelques lieux du QG ennemi. Le combat fait rage en contre bas, la BadCompagnie est féroce. Les DeltaCorps eux attirent les Seal en hauteur et jouent le physique. J’ai confiance en notre position bien que difficile à tenir compte tenue des difficultés de progréssion dans le maquis. Voilà du mouvement dans notre direction…..

9:40 La bataille est rude , les Heracles ont tenu la position aussi fermement que possible les munitions sont à sec, je suis le seul debout sur la position depuis 10mn, ils sont nombreux bien plus que nous, j’espère que les Delta tiennent encore leur position. C’est évident l’ennemi maitrise parfaitement son terrain mes minutes sont comptées. Le Médic (Icare) et 2 de mes hommes sont à terre à 60 m je me lance dans une approche malgré la zone hostile et une blessure qui refait surface.

12:30 Le son des vagues berce les hommes étendus sur la plage, le ponton est là face à nous. Au loin les traces d’écumes trahissent l’approche des bateaux. Les opérateurs laissent place aux hommes aux amis qui échangent patchs, félicitations et admirations. Moi je repense aux heures précédentes et à l’organisation des DeltaCorse. Je suis encore ce Héros de film d’action j’ai été tour à tour Espion, opérateur, soldat d’élite, Squad Leader avant tout. Mes hommes ont remplis leur mission, leur sourires trahissent la satisfaction, ils m’ont porté jusqu’au bout malgré une bléssure qui laissait incertains ma bonne participation à cette opération.

Note à moi même les Heracles ne peuvent pas se définir par le terme d’Homme ce sont mes amis, nous avons traversé la CorsicaStan ensemble nous rentrerons ensemble.


19 Avril 2018

6:40 J’ai fait un rêve, je me réveille tendu. J’ai cru que j’y étais encore, j’entends résonner les mortiers, je ressens l’adrénaline des rencontres secrètes. La vision de mes contacts abattus dans ce véhicule hante encore mon esprit. Dans  mon souvenir les impacts de balles sur le pare brise sont réels tout comme la trainée de sang. J’ai les souvenirs qui reviennent, la soif, la tension des muscles, tout est encore présent.

On m’avait dit que la CorsicaStan était un mythe, serait il possible que j’ai tout imaginé. Je reprends mes notes tachées de sueurs et de poussières. J’ai du mal à y croire, j’ai même des photos de Manticore . La 4ieme édition était pour nous. J’ai le devoir de transmettre mes notes aux futurs élus à ceux qui passeront de l’autre coté de la rive.

 

 

 

Posted in Non classé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image